Bienvenue sur le site du projet Daskor ! Nous sommes une association de bénévoles, et nous cherchons à faire connaître et reconnaître la littérature bretonne par le plus grand nombre.

Nous recherchons des textes libres de droits, et nous les transcrivons un à un dans l’orthographe actuelle. Tant et si bien que nous en sommes déjà à 2178 textes de la littérature bretonne à ce jour !

Nous vous offrons ces textes par auteurs, par genres, par thèmes… Ils sont tous disponibles au format numérique, gratuitement, et certains d’entre eux sont même publiés au format poche.

Nous vous offrons également divers supports sur la littérature bretonne (une petite histoire, une biographie des auteurs…) et sur la langue bretonne (textes bilingues, tutoriel de breton…).

  • Bretagne (la)

    Voici les commentaires que Théodore de La Villemarqué a insérés dans le Barzhaz Breizh :

    Au mois de septembre 1758, les Anglais firent une descente à Saint Cast, au nord de la Bretagne. Cette expédition se liait à un vaste plan dont l’objet principal était d’assurer à l’Angleterre la navigation de la Manche, et d’opérer une diversion en faveur des armées d’Allemagne, ses alliées, en alarmant la France et en l’obligeant à employer des troupes considérables à la défense de ses côtes. la défaite du général Bligh et des huit mille…

  • Héros (le)

    O banniel benniget ! Arouez digailhar Breizh !
    Bewech ma sellan ouzh da erminigoù flamm,
    Bewech, va c’halonig a wir Vreizhad a lamm
    Gant fouge ha gant stad ha gant dudi em c’hreiz !

    Pa strakez en avel, me ’gred eo va Mamm-Vro
    A glevan o c’hervel he mibien hirvoudus
    D’en em unaniñ start ’vit bezañ galloudus,
    Hag hep aon dirak nerzh ar Frañsizien c’harv !

    Hec’h ene ’n ez plegoù a zaskren birvidik.
    Ar Vreizhiz a dle ’ta, en-dro dit, ’n em strollañ.
    Hep…

  • Saints (les)

    LÉGENDE DU PAYS DE LÉON

    L’âne gris d’Ulphredus broutait l’herbe d’un pré.
    Un loup, qui passait là, bientôt l’eut dévoré.

    Le valet d’Ulphredus alors, à pleine tête,
    Se prit à forliner la détestable bête.

    Le neveu d’Ulphredus, le bon petit Hervé,
    Chez son vieil oncle était récemment arrivé.

    Les mains sur la poitrine, au moment du dommage,
    Hervé, dans la chapelle, à Dieu rendait hommage.

Ur gampr he deus pevar gorn,
E pep korn ez eus ur c’hazh,
War lost pep kazh ez eus ur c’hazh,
Dirak pep kazh ez eus ur c’hazh all,
Pet kazh a zo er gampr ?

En ur gampr e yoa pevar gazh
Ha pep hini a azezas
Evel atav e lost dindan
Setu oa azezet warnañ.
Ouzhpenn oa dirak pep hini
Kazh ar c’horn all, gwall hir e fri,
Ha kement-se ne ra atav
Nemet hor pevar gazhig brav ;
Kaer a zo heñvel ar c’hizhier
Ne vrasa tamm ’bet o niver.

Feiz ha Breizh