J’accepte donc cet usage après la lutte : Si,
            vainqueur, tu le cèdes en dignité à ton
            vaincu, présente-lui la coupe honorifi-
            que, (afin de marquer ta victoire dé-
            cemment.)

Vienne alors la bataille et le coup et le geste
            après le coup : je promets d’être céré-
            monieux.

Mais, emplissant la corne de vin tiède, —
            comme il boira, — je verserai, dans le
            puits sans fond de mon âme,

Tous les flots doux d’un rire décemment cé-
            rémonieux.