J’en suis content) tu n’es pas sage

Genre
Poésie
Langue
Moyen-Français
Source
Nantes, Etienne Larcher, 1493
Transcription
Sébastien Marineau
Dans le même ouvrage :

Compains, (hau)connais (qui) la court
Comment (vois) quoi) ses grands abus
Qu’est-ce en effet (un bien) quel (court.
Qui gouverne (flatteur. qui plus
Trahison* (et bonté) en refus    [traïson] 
Est-ce tout (oui) c’est dommage
Tais t-en (je ne puis) va donc jus*    [?] 
J’en suis content) tu n’es pas sage.

Avise (et ou) au temps qui court
Que verrai-je) maints tours menus
Et puis (écoute) je suis sourd
Apprends (o* qui) o tes connus    [avec] 
Loyaux (voire) je n’en dis nuls
Que penses-tu (rien) quel courage
Je hais tout) or te tiens confus
J’en suis content) tu n’es pas sage.

Que ferais-je) feins être sourd
Après (ne dis mot) ou surplus
Sers Dieu (pourquoi) tout bien sourd
A qui (aux bons) mais vont tous nus
Ils seront saints (quel part) là sus
Quand (à la fin) c’est long passage
Crois-moi (non fais) donc es perdu
J’en suis content) tu n’es pas sage.

Il ne m’en chaut (pour ce conclus
A quel fin (que tu dis outrage
Donne-moi paix (mal es pourvu
J’en suis content( tu n’es pas sage.