Et tous ses faits ténébreux se réprouvent

Genre
Poésie
Langue
Moyen-Français
Source
Nantes, Etienne Larcher, 1493
Transcription
Sébastien Marineau
Dans le même ouvrage :

Qui prend le nom sans les faits de noblesse
Abuse autrui et son propre honneur blesse,
Car mentir fait ceux qui bon[s] les lui donnent.
Ce cas lui vient de cœur plein de faiblesse
Quand il ne veut conduire gentillesse*    [montrer sa noblesse] 
Comme les lois des vertueux l’ordonnent.
Par ce moyen faut bien qu’il se convie*    [qu’il vienne lui-même] 
A la peine qu’il a jà* desservie    [ou déjà] 
Pour les défauts qui coupable le prouvent*.    [qui l’attestent coupable] 
C’est que raison donnera la sentence
Qui* est rempli de grand’ vice et offense,    [de qui] 
Et tous ses faits ténébreux se réprouvent*. [repreuvent en moyen-français] 

Honneur est grand en ceux qui ont largesse
Gouvernée par prudence et sagesse,
Et qui aux bons de leurs biens abandonnent,
Nompas aux fols, car ce serait simplesse*.    [simplicité d’esprit] 
Mêmes* honneur veut bien que sans rudesse    [ou même, cf. breton memes] 
Tous cœurs gentils* les offenses pardonnent,    [ou nobles] 
Car ceux n’ont pas gentillesse assouvie*    [ou noblesse accomplie] 
Mais la tiennent vilement asservie
Qui leurs ires doucement ne démeuvent*.     [dont la colère ne désarme pas] 
Celui qui quiert* inhumaine vengeance    [ou cherche] 
Est disposé de cheoir* en indigence,    [ou tomber] 
Qui est rempli de grand’ vice et offense
Et tous ses faits ténébreux se réprouvent*. [repreuvent en moyen-français] 

Et qui ne tient fermeté en promesse*,    [qui ne tient pas fermement ses promesses] 
Aussi vrai qu’est évangile ou messe
Puis qu’en jurant les mots vérité sonnent*,    [puisque les promesses sonnent vrai] 
Si après lui vient peine ou détresse*,    [s’il connaît la peine ou la détresse] 
Chacun s’en rit et en mène liesse,
Et toutes gens en mal de lui sermonnent.
Car cil qui ment la foi qu’il a plévie*    [garantie] 
Et à tous temps déloyauté suivie,
Dieu et hommes encontre lui s’émeuvent
Sans rien trouver qu’il lui porte défense*,    [sans qu’on ne trouve rien pour le défendre] 
De son plus haut sera vile descente,
Qui est rempli de grand’ vice et offense
Et tous ses faits ténébreux se réprouvent*. [repreuvent en moyen-français] 

    Georges

Prince entaché du couvert feu d’envie,
Sur autrui gloire et exaltée vie,
A quoi vertus et hauts faits le promeuvent,
Lui-même preigne en lui cette avertance*.    [avertissement] 
Dieu lui prépare honteuse décadence
Et tous ses faits ténébreux se réprouvent*.    [repreuvent en moyen-français]