Bienvenue sur le site du projet Daskor ! Nous sommes une association de bénévoles, et nous cherchons à faire connaître et reconnaître la littérature bretonne par le plus grand nombre.

Nous recherchons des textes libres de droits, et nous les transcrivons un à un dans l’orthographe actuelle. Tant et si bien que nous en sommes déjà à 2182 textes de la littérature bretonne à ce jour !

Nous vous offrons ces textes par auteurs, par genres, par thèmes… Ils sont tous disponibles au format numérique, gratuitement, et certains d’entre eux sont même publiés au format poche.

Nous vous offrons également divers supports sur la littérature bretonne (une petite histoire, une biographie des auteurs…) et sur la langue bretonne (textes bilingues, tutoriel de breton…).

  • Soldats (les)

        d’an aotroù Coroller, « Gweltaz »

        I

    Bro ar Sav-Heol bepred, war-lerc’h dek lev gerzhet,
    Tomm-bervet an amzer, ha ni yost ha faezhet !
    Ur c’housk war ribl ar stêr da c’hortoz an distan,
    Ha pep hini, goude, da glask koad evit koan...

    Kavet koad evit koan, e gased d’ar gegin,
    Kavet ganeomp ouzhpenn un toullad gwez kistin :
    – Hola, paotred, dav de’i ! Hejomp da dastumomp !
    Ha pevar da bignal ; sed int war ar skourroù,…

  • Berceau (le)

             Ton souvenir est toujours là, 
              O toi qui ne peux plus m’entendre. 
                                  Duc de Rohan

    Depuis que j’ai quitté ma si douce patrie
    Tout rappelle à mon cœur la Bretagne chérie.

    Le printemps resplendit, et l’horizon plus pur
    Laisse mieux voir là-bas les collines d’azur ;
    Les oiseaux réjouis regagnent la charmille ;
    Au fond des bois en fleurs la pâle jeune fille,
    Inconsciente encor de son amour…

  • Critique (la)

    Danevelloù Breizh ! Setu daou c’her plijadurus ha dudius da glevet.

    Da gentañ, evit gwir, e Breizh eo, dreist-holl, e klever marvailhoù ha kontadennoù eus ar re vurzhudusañ.

    D’an eil, e-touez an holl draoù a gonter, an danevell vurzhudus, da lavaret eo légende, e galleg, a zo bet a bep amzer hag a zo, hiriv c’hoazh, ar pezh a blij ar muiañ d’an dud ouiziek, d’ar merc’hed, d’ar vugale, ha kent-se d’ar varzhed, tud dispar e-touez ar re all.

    Petra eo neuze ’ta un…

– Bonjour deoc’h, tregont penn-gwazi !
– Salokras, emezo ! Hor c’hement, hon hanter-kement ha ni ne reomp nemet tregont penn-gwazi.

Pet oant ?

12 penn gwazi (12 + 12 + 6 = 30)

Feiz ha Breizh