Thème : les Saints

Arvor (l’) (07) : Vechoëvus, légende de Cornouaille

C’était le temps où Pol, sur les mers orageuses,
Ouvrait aux vents du ciel ses voiles courageuses.
Il avait baptisé l’île de la Terreur (1).
La vaillante Bretagne était abandonnée
Au lâche Hoël ; Jova régnait en Domnonée,
Hormisdas était pape et Justin empereur.

Arvor (l’) (14) : Grallon le grand et corentin le petit

LÉGENDE DE CORNOUAILLES

                    …Caurintia den Doué
          Petra allot hu da rei da leina d’ar Roué ?
                    Corentin, homme de Dieu,
          Qu’aurez-vous à donner au roi pour dîner ?
                    Le P. Maunoir

Un jour, avec sa suite, aux forêts de l’Armor,
Se perdit en chassant le bon roi Grallon-Maur.

Arvor (l’) (21) : Saint Sesny

LÉGENDE DU PAYS DE LÉON

          Quoi de plus léger que l’oiseau ? La paille.
          Quoi de plus léger que la paille ? La plume.
          Quoi de plus léger que la plume ? L’air.
          Quoi de plus léger que l’air ? La femme.
          Quoi de plus léger que la femme ? Rien.
                              Proverbe oriental

Sesny, qui venait de la part de Dieu,
Bâtit sa cellule au bord du flot bleu.

Arvor (l’) (28) : Salaün ar foll

LÉGENDE DU PAYS DE LÉON

               On vit un beau lis blanc croître et fleurir sur sa sépulture.
                                             Fréminville

               O itron Gwerc’hez Vari !
               O ! Dame Vierge Marie !
                                             Prière de Salaun

Perché sur un vieil arbre auprès de Guicquelleau,
Le pauvre Salaün chantait au bord de l’eau.

Arvor (l’) (35) : Coutelas (le)

LÉGENDE DU PAYS DE VANNES

C’est la merveilleuse mort de saint Bieuzy…
              E. Souvestre

Bieuzy priant à l’autel,
Un seigneur de très haut parage
Vint à l’église, fou de rage,
Pour lui porter le coup mortel.
L’homme de Dieu, d’une voix lente,
Finit l’office commencé ;

Le couteau restait enfoncé
Dans sa tête ouverte et sanglante !

Arvor (l’) (49) : Madenus

LÉGENDE DU PAYS DE LÉON

Le Breton Madenus, au temps du comte Even,
Etait le serviteur du saint homme Goulven.
Son maître un jour lui dit : « Madenus, je t’ordonne
« D’aller chez Ioncour, habitant d’Evemor ;
« Au nom du Dieu vivant et des saints de l’Armor,
« Tu lui feras savoir que je veux qu’il me donne
« L’objet qui tombera le premier sous sa main. »

Madenus obéit et se mit en chemin.

Arvor (l’) (63) : Loup d’Hervé (le)

LÉGENDE DU PAYS DE LÉON

L’âne gris d’Ulphredus broutait l’herbe d’un pré.
Un loup, qui passait là, bientôt l’eut dévoré.

Le valet d’Ulphredus alors, à pleine tête,
Se prit à forliner la détestable bête.

Le neveu d’Ulphredus, le bon petit Hervé,
Chez son vieil oncle était récemment arrivé.

Les mains sur la poitrine, au moment du dommage,
Hervé, dans la chapelle, à Dieu rendait hommage.

Barnedigezh Doue (16) : Eil lodenn, I diviz

TREMEUR e-unan, ur sae ermid warnañ, e zaouarn kroazet, e zaoulagad war-zu an neñv, o pediñ.

Bepred Breizhad (20) : Kerez Sant Per

    da varzh Roc’h-Allaz,
        Rankou

D’ar c’houlz m’oa hor Salver c’hoazh nebeud an’vezet,
Ma’z ae dre an hentoù war droad, e pep amzer,
En un ober ar vad, gant e Abostoled,
Un deiz en em gave tost da ur gêr dister.

Bezañ oa tro kreisteiz : an heol oa lugernus,
Ha neblec’h un disheol, neblec’h ul lommig dour !
Ma welas an Aotroù, ar Mestr hollgalloudus,
Un houarn marc’h er poultr, kozh, ha torret, ha flour.

Mouezhioù an Abardaez-Noz (12) : Sant Erwan er Baradoz

    N’eus den ’tro Breizh gement na oar
An holl burzhudoù kaer hadet war an douar
Gant Erwan Gêrvarzhin, paeron Bro Landreger.
    Meur ’hini, ’vat, ’neus klevet ger
Deus an dro ’c’hoarvezas gantañ ’barzh ar bed all,
Ranket ur pennadig e toull an nor gedal.
    Pa varvas war dro kreiz an noz,
E ene ’nijas prim ’trezek ar Baradoz ;
Ha bec’h d’an nor arc’hant « Piv zo aze ? » ’me Per,
Poan gantañ o tihun a-greiz un huñvre kaer.
« Va anv ’touez an dud oa Erwan Heloury. »

Poésies de Toussaint Le Garrec : Seizh sant Breizh

    war don Ar re unanet evel m’emañ er Barzhaz-Breizh

    I

Lârit-hu din, Bro Gymru, Bro-Skos hag Iwerzhon,
Pa rankas ho pugale tec’hel rak ar Saozon,
Pere ’savas d’ho hentañ dreist al lannoù direizh ?
« – Ar re-se, ’me Bro-Gymru, ’voe anvet seizh sant Breizh. »

Teir oferenn Nedeleg (02) : Oferenn ar bastored

Hogen, er Baradoz n’eus netra guzhet, hag ar c’heleier a ra buan an dro, hep « telefon » na « telegraf ». Unan bennak a gavas mat mont da ganañ d’ar bastored ar pezh o doa graet an aelez.

association Daskor Breizh
06.11.32.35.32.
36, rue Basse, 29600 Morlaix

propulsé par Drupal