l'Ouvrage :

Le roi de Bretagne est mort, et les Normands en profitent pour mettre le pays à feu et à sang. Chacun s’enferme derrière ses remparts, on se lamente, on prie, et on attend… mais on attend quoi ?

Que les Bretons se ressaisissent, et qu’ils marchent contre l’ennemi bien sûr ! Mais les efforts des uns et des autres semblent voués à l’échec tant qu’ils ne sont pas réunis par un chef.

Ce chef apparaît enfin : c’est Alan al Louarn, c’est-à-dire Alain Barbe-Torte. Toussaint Le Garrec nous rappelle ici qu’un chef est précisément celui qui sait incarner les espérances d’un peuple.

Il nous montre aussi la richesse de la langue bretonne en écrivant ce beau morceau de bravoure dans un style épique qu’il a déjà travaillé dans Kleze, Telenn, Kredenn, et qu’il perfectionnera encore dans Hollvelen.

association Daskor Breizh
06.11.32.35.32.
36, rue Basse, 29600 Morlaix