Sac’h ar marichal (01) : Argument
* Nous avons modernisé l’orthographe selon le standard peurunvan, mais nous avons respecté les tournures d’origine (et notamment les mutations et les particules verbales).

Loull et Yannig, deux vauriens fieffés, volent un sac le jour du mardi gras. Ils se cachent, sans le savoir, dans la salle de justice de paix. Le juge étant absent à cause du carnaval, ils sont bien tranquilles, ouvrent le sac et y trouvent des outils de maréchal-ferrant, des victuailles et deux bouteilles pleines. Ils font bombance. Un gendarme qui n'est dans le pays que depuis la veille apparaît dans la cour. Loull et Yannig revêtent les robes du juge et du greffier. Le gendarme s'y trompe naturellement et fait son rapport à Loull sur le vol du sac. Le vrai juge rentre inopinément. Loull le fait expulser par le gendarme. Le propriétaire du sac volé survient et tout se découvre. Loull et Yannig sont pris de vives douleurs ; une des bouteilles contenait un violent remède pour le bétail. Ils s'endorment lourdement et le juge les fait emprisonner.

Moralité : le métier de voleur n'est pas un bon métier.

Vous êtes ici

association Daskor Breizh
06.11.32.35.32.
36, rue Basse,
29600 Morlaix