Victor Segalen

(Brest, 14 janvier 1878 - Huelgoat, 21 mai 1919)

Victor Segalen naît dans une famille de médecins de marine et, malgré un échec au baccalauréat (1893) et une santé fragile (myopie, mais aussi dépression nerveuse dès 1899), il suit la tradition familiale et il est affecté en Polynésie (1902).

Cette affectation le met pour la première fois en contact avec une civilisation orientale, mais aussi avec Paul Gauguin, mort trois mois plus tôt, et dont Victor Segalen sauve les derniers effets ainsi que les croquis... de la poubelle !

Lorsque Victor Segalen rentre en France (1904), il a déjà écrit les Immémoriaux, où il témoigne de l'effet dévastateur que la culture européenne exerce sur la culture maorie. Il apprend le chinois et obtient d'être affecté en Chine (1909).

Victor Segalen participe à une expédition de plusieurs mois en Chine centrale, puis devient professeur près de Pékin et soigne même le fils du président chinois... C'est aussi à ce moment qu'il donne la première édition de Stèles (1912).

Après un bref passage à Paris, Victor Segalen repart en Chine pour une seconde expédition consacrée à l'étude des monuments funéraires de la dynastie des Han... C'est alors qu'éclate la première guerre mondiale (1914).

Victor Segalen doit rentrer en France. Il est affecté à Rochefort, puis à Brest, et enfin... en Chine pour y recruter des ouvriers. Il profite de cette dernière occasion pour poursuivre ses recherches archéologiques, mais rentre définitivement en France quelques mois avant la fin de la guerre (1918).

Victor Segalen participe encore à la lutté contre la grippe espagnole, mais lui-même est épuisé et de plus en plus dépressif. Il obtient un congé en Algérie, puis à Huelgoat, où il meurt dans la forêt, et dans des circonstances non éclaircies.


Le projet Daskor a publié les ouvrages suivants :


association Daskor Breizh
06.11.32.35.32.
36, rue Basse, 29600 Morlaix