Jean Bourdoulous

ou A.M.D.G., Barzh Mabig Jezuz, Ur misioner breizhad

(Gouezec, 22 décembre 1855 - Douarnenez, 4 mars 1915)

Aux frontières de la littérature bretonne

Jean Bourdoulous fait comme Jean Roudot ses études au petit séminaire de Pont-Croix puis au grand séminaire de Quimper avant d'être ordonné prêtre (1880).

Jean Bourdoulous est alors nommé maître d'école puis vicaire à Brest, et il entre enfin dans la Compagnie de Jésus (les Jésuites) à la suite d'un passage au Pays de Galles.

Jean Bourdoulous retourne en Bretagne pour y lancer des missions (1895), et c'est à cette occasion qu'il écrit un grand nombre de cantiques et d'ouvrages pieux.

A la mort du père Corentin Le Guen, Jean Bourdoulous refuse la direction de la fameuse revue catholique et bretonnante Feiz ha Breizh, mais il y contribue.

Jean Bourdoulous est donc un écrivain breton qui se situe plus que jamais à la frontière entre la littérature bretonne et la religion. Cependant, quelques unes de ses poésies montrent qu'il était aussi ouvert à la littérature bretonne profane.


Le projet Daskor a publié les ouvrages suivants :


association Daskor Breizh
06.11.32.35.32.
36, rue Basse, 29600 Morlaix

propulsé par Drupal