Claude Le Prat

ou Pluenzir, Barzh ab Breizh, Barzh Plougastell...

(Brest, 25 janvier 1875 - Vern d'Anjou, 13 avril 1926)

Claude Le Prat est originaire de Plougastel-Daoulas, bien qu'il soit né à Brest et qu'il soit envoyé à Quimper dès l'âge de treize ans pour gagner sa vie. Heureusement, il est vite repéré par un professeur qui l'envoie étudier chez les Frères des écoles chrétiennes, et il en sort lui-même... professeur (1891).

Claude Le Prat sera ainsi professeur à Landivisiau pendant vingt-trois ans. Il y promeut la langue bretonne auprès d'élèves comme Jean-François-Marie Elies (Abeozen) et, catholique fervent, il écrit également des poésies, des nouvelles et des pièces de théâtre pour y défendre la foi.

Claude Le Prat collabore régulièrement à la revue Feiz ha Breizh à son retour du front, et il en devient même le trésorier. Cependant, Claude Le Prat a déjà écrit l'essentiel de son oeuvre littéraire entre 1905 et 1914. Comme pour beaucoup d'autres auteurs bretons, la guerre a sonné la fin d'un monde.

Claude Le Prat a beaucoup contribué à la littérature bretonne : Mouezh reier Plougastell (1905), Marvailhoù ar Vretoned (1907), Buhez Arzhur a Vreizh (1908), An teir c'had, ar mevel laer (1908), Nozvezhioù an Arvor (1909), Trubuilhoù an Ao. Gargam (1909), Rimadelloù brezhonek (1911), Kentoc'h mervel (1911), Chomit er gêr ! (1913), Marvailhoù evit ar Vretoned (1914) et Buhez skouerius Jenovefa kontez a Vrabant (1914).


Le projet Daskor a publié les ouvrages suivants :


association Daskor Breizh
06.11.32.35.32.
36, rue Basse, 29600 Morlaix