Voici un extrait des commentaires que Théodore de La Villemarqué a insérés dans le Barzhaz Breizh :

« Louis, baron de Jauioz, en Languedoc, était fils de Randon Ier et de Flore de Caylus ; son nom appartient à l’histoire du quatorzième siècle et se lie souvent aux principaux évènements de la fin de cette grande époque. Nous le voyons sous les ordres du duc de Berry, son suzerain, combattre et chasser les Anglais de France (1378) ; nous le retrouvons sous les mêmes drapeaux en Flandre, triomphant des mêmes ennemis. Il prend part à toutes les victoires qu’y remporte le roi de France ; il est à Ypres, à Cassel, à Gravelines, au siège de Bourbourg. Quelques années plus tard, il fait son testament à Aigues-Mortes et s’embarque pour la Terre Sainte. Son sceau, en cire rouge, porte un écusson à trois pals et un chef chargé de trois hydres ; pour cimier, deux longues oreilles, et pour légende : S. LOYS DE JAUIOZ. S’il faut en croire les poètes populaires bretons, et si la tradition n’a point substitué un nom à un autre dans leur chanson, il aurait, pendant un voyage qu’il aurait fait dans sa vieillesse en Bretagne, acheté à prix d’or une jeune fille du pays qui serait morte de chagrin en France. Le Gonidec, dont la mémoire sera toujours chère aux amis de la langue bretonne, m’a procuré la meilleure version de la ballade où sont racontés les malheurs de cette jeune fille. »

Barzhaz Breizh : Baron Jaouioz (1)
* Nous avons modernisé l’orthographe selon le standard peurunvan, mais nous avons respecté les tournures d’origine (et notamment les mutations et les particules verbales).

Pa oan er stêr gant va dilhad,
Me ’gleve ’n evn-glot* huanad.   [l’oiseau de la Mort] 

– Tinaig mat, ne ouzoc’h ket ?
D’ar baron Jaouioz ’oc’h gwerzhet. –

– Gwir eo, ma mamm, pezh ’meus klevet ?
Ha da Jaouioz kozh ’on gwerzhet ? –

– Ma merc’hig paour, ne ouzon ket ;
Digant ho tad her goulennit*. –    [K goulennet] 

– Ma zadig, din-me livirit*,    [K leveret] 
Ha da Loeiz Jaouioz ’on gwerzhet ? –

– Ma merc’hig ker, ne ouzon ket ;
Digant ho preur her goulennit*. –    [cf. supra] 

– Ma breur Lanig, din livirit*,    [cf. supra] 
Ha d’an aotroù-se ’maon gwerzhet ? –

– Ya ! d’ar baron c’hwi zo gwerzhet,
Ha mont kuit timat a zo ret ;

Ha mont kuit hepdale zo ret ;
Ho kwerzh a zo degemeret :

Hanter-kant skoed en arc’hant gwenn,
Ha kement all en aour melen. –

– Ma mammig, din-me livirit*,    [cf. supra] 
Pere dilhad a vo gwisket ?

Va brozh ruz, pe va brozh gloan wenn,
Hag he deus graet va c’hoar Elen ?

Va brozhig wenn, pe va brozh ruz
Ha va c’horfkennig voulouz du ? –

– Gwiskit an dilhad a gerfet,
Va merc’h, kement-se na vern ket :

Ur marc’h du zo e toull an nor,
O c’hortoz an noz da zigor,

O c’hortoz da zigor an noz ;
Ur marc’h sternet oc’h ho kortoz. –

Livre

Barzhaz Breizh : Baron Jaouioz (1)

Barzhaz Breizh

association Daskor Breizh
06.11.32.35.32.
36, rue Basse,
29600 Morlaix