Contraste

Genre
Poetry
Language
French
Source
Paris, Didier et Cie Libraires, 1882
Transcription
Sébastien Marineau
In the same work :

                    I
          LE RAZ DE SEIN

Brisants du Raz battus par le choc des orages,
Rives où le penseur aime à se trouver seul,
Océan tourmenté, mer féconde en naufrages,
Qui roule des noyés sous son glauque linceul !

Abîme où l’on entend ensemble, voix affreuses,
Sangloter les courlis, croasser les corbeaux,
Et hurler à grand bruit les ondes ténébreuses,
Et se plaindre des morts sous leurs mouvants tombeaux.

                    II
          LA BAIE DE LA FOREST

Grèves de la Forest dont les vagues sonores
Murmurent doucement aux pieds des caps ombreux,
Plages où les figuiers et les grands sycomores
Cachent sous leurs rameaux les jeunes amoureux.

Bords enchanteurs ! jardins où les roses vermeilles
Unissent leurs parfums à ceux des lauriers verts,
Où les chansons d’oiseaux et les chansons d’abeilles
Se mêlent tout le jour à la chanson des mers.

                    III
          SOUPIR

Je t’aime, ô mon pays ! je t’aime, terre étrange !
Comme l’oiseau captif qui regrette son nid,
Ton souvenir me peine, Arvor où se mélange
Le champ couvert de fleurs aux déserts de granit.